Une psychologue française à Munich

Présentation du cabinet de Roxane MALLIER, psychologue française à Munich.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Qu'est ce que l'hyperactivité ? Quels en sont les symptômes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane
Admin


Messages: 27
Date d'inscription: 05/03/2009

MessageSujet: Qu'est ce que l'hyperactivité ? Quels en sont les symptômes ?   Jeu 4 Juin - 14:57

Il ou elle ne tient pas en place ? Vous vous épuisez à le ou la suivre et à prévenir les catastrophes ? Vous aimeriez qu'il ou elle arrive à se concentrer ! Vous souhaiteriez savoir comment faire pour ne pas le démoraliser, lui ou elle qui souffre déjà de ses difficultés d'attention, ni vous décourager avec lui. Et surtout : vous voudriez favoriser son épanouissement.


Le trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) a été décrit cliniquement dès le début du XXe siècle. Mais ce trouble a toujours existé d’après les experts. Depuis, il a connu plusieurs dénominations : du syndrome de l'enfant hyperactif (première apparition dans le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders en 1968), en passant par le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (1980) et le trouble d'hyperactivité avec déficit d'attention ou THADA (1987).

Aujourd’hui, on utilise les termes déficit de l'attention avec hyperactivité (DAAH), ou trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), adopté en 2000 au Québec. C'est ce dernier que nous avons retenu pour notre explication.


Des facteurs médicaux encore mal définis pour des troubles du comportement


Le TDAH est une maladie complexe aux causes encore mal définies. Il est un syndrome neurocomportemental qui comporte deux ou trois caractéristiques principales : inattention, hyperactivité et impulsivité. Ces comportements, que l’on peut retrouver chez tous les êtres humains, doivent être présents de façon prononcée et prolongée chez un enfant pour que l’on soupçonne un TDAH. Aussi, ils doivent se retrouver dans toutes les circonstances de la vie de l'enfant (pas uniquement à l’école ou uniquement à la maison, par exemple).

L’hyperactivité et l’impulsivité sont en général plus accentuées chez les garçons que chez les filles. IL existe une forme de TDA/H où les troubles de concentration sont dominants et l'hyperactivité absente. On pourrait même plutôt parler dans ces cas là d'hypoactivité. C'est au professionnel de dresser le tableau clinique avec l'enfant et son entourage et de poser un diagnostic afin d'aider l'enfant quelque soit ses difficultés.

Chez la vaste majorité des enfants, le TDAH a une origine neurologique. Les experts sont formels à ce sujet : il n’est pas causé par des besoins affectifs non comblés ou des problèmes psychosociaux.

Il est généralement diagnostiqué vers l’âge de 4 ans à 6 ans. Les enfants qui souffrent de TDAH ont des comportements difficiles avant leur rentrée à l'école, souvent dès l'âge de 2 ans.


Les chercheurs ont observé que, chez les enfants ou les adultes atteints du TDA/H, les zones cérébrales responsables de l'attention, du sens de l'organisation et du contrôle des mouvements s’activent différemment. Ils ont aussi noté un déséquilibre dans les taux de certains neurotransmetteurs dans le cerveau, comme la dopamine et la noradrénaline.

Des facteurs héréditaires contribueraient au TDA/H chez plus de la moitié des personnes qui en sont atteintes. En effet, on remarque que la plupart des enfants atteints du TDA/H ont au moins un membre de leur famille qui en souffre aussi. Un tiers des hommes ayant des antécédents de TDA/H ont des enfants qui en sont atteints à leur tour. Lors d’études menées sur de vrais jumeaux, des chercheurs ont découvert que lorsqu’un jumeau est atteint du TDA/H, dans 80 % des cas, l’autre l’est aussi.

D’autres facteurs ont été identifiés. Par exemple, l’exposition à certaines substances toxiques (alcool, plomb, etc.) durant la vie fœtale expliquerait de 10 % à 15 % des cas. Un manque d’oxygène à la naissance ou d’autres complications liées à la naissance expliqueraient de 3 % à 5 % des cas.

Attention. Certains facteurs peuvent occasionner des symptômes semblables à ceux du TDA/H. Par exemple, une situation familiale conflictuelle, une séparation, une incompatibilité de caractère avec un enseignant ou des conflits avec des amis. Parfois, un problème de surdité peut expliquer un problème d’inattention. Enfin, d’autres problèmes de santé peuvent provoquer ce type de symptômes ou les amplifier. Lorsqu'un enfant rencontrent des difficultés, le mieux est d'en parler avec des professionnels.


Un trouble fréquent

Il s’agit du trouble neurocomportemental le plus fréquent chez les enfants : de 5 % à 10 % d’entre eux en seraient atteints. On a longtemps affirmé que sa prévalence était plus élevée chez les garçons. Cependant, les études les plus récentes ne relèvent pas de distinction entre les sexes.

Le TDA/H persiste à l’âge adulte chez la majorité des enfants qui en sont atteints. On estime qu’environ 4 % des adultes souffrent du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité1. Cela dit, il arrive que les symptômes s’atténuent à l'adolescence. Parfois, le TDAH est diagnostiqué seulement à l'âge adulte.


Un diagnostic nécessitant des ressources pluridisciplinaires

Il n’existe pas de test neurologique ou psychologique qui, pris isolément, permet de diagnostiquer la maladie. Le médecin dresse donc un portrait d’ensemble, qui comprend les symptômes et les résultats à divers tests. Selon les critères fournis par l’Association américaine de psychiatrie, on doit observer six symptômes ou plus d’inattention ou six symptômes ou plus d’hyperactivité ou d’impulsivité (voir la section Symptômes)2. Lorsque nécessaire, l’enseignant évalue lui aussi le comportement de l’enfant en répondant à un questionnaire, par exemple, le questionnaire de Conners, qu’il transmet ensuite au médecin, ce qui aide ce dernier à poser un diagnostic.

Il est important de savoir que :

* certains symptômes doivent être présents avant l’âge de 7 ans;
* les symptômes doivent se manifester autant à la maison qu’à la garderie (crèche) ou à l’école, bien que leur intensité puisse varier d’un lieu à l’autre;
* les symptômes doivent se manifester depuis au moins six mois.



Troubles associés

Plusieurs enfants atteints du TDAH ont aussi l’un ou l’autre des troubles suivants :

* Trouble oppositionnel avec provocation. Attitude hostile, méfiante et négative devant les figures d'autorité qui tend à se manifester plus fréquemment chez les enfants impulsifs et hyperactifs.

* Troubles de conduite. Comportement antisocial profond qui peut se traduire par le vol de biens, la recherche du combat et un comportement généralement destructeur envers les humains et les animaux.

* Dépression. Souvent présente, la dépression résulte du rejet que l’enfant vit parce qu’il n’arrive pas à se contrôler. Il souffre souvent d’une pauvre estime de lui-même. La dépression peut apparaître autant chez l'enfant que chez l'adulte atteint du TDAH — surtout si d'autres membres de la famille en ont souffert.

* Troubles anxieux. Anxiété et nervosité excessives qui s'accompagnent de divers symptômes physiques (accélération du rythme cardiaque, transpiration, vertiges, etc.).

* Troubles d'apprentissage. Environ 20 % des enfants atteints du TDAH ont des retards de développement du langage et de la motricité fine (écriture) et ont besoin d'une éducation spécialisée.


Symptômes

Les trois principales caractéristiques du TDA/H chez l'enfant sont l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité. Elles se manifestent comme suit, avec une intensité variable :


Inattention

* Une difficulté à être attentif de façon soutenue à une tâche ou une activité particulière. L’enfant est facilement distrait. Cependant, s’il porte un grand intérêt pour une activité, il contrôle mieux son attention.
* Des erreurs de distraction dans les devoirs scolaires, les travaux ou les autres activités.
* Une difficulté à commencer et à terminer ses devoirs ou ses autres tâches.
* Une tendance à éviter les activités qui nécessitent un effort mental soutenu.
* Une impression que l’enfant ne nous écoute pas lorsqu’on s’adresse à lui.
* Une difficulté à retenir les consignes, bien qu’elles soient comprises.
* Une difficulté à s’organiser.
* La perte fréquente d’objets personnels (jouets, crayons, livres, etc.).

Hyperactivité

* Une tendance à remuer souvent les mains ou les pieds, à se tortiller sur sa chaise.
* Une difficulté à rester assis en classe ou ailleurs.
* Une tendance à courir et à grimper partout.
* Une tendance à parler beaucoup.

Impulsivité

* Une tendance à interrompre les autres ou à répondre à des questions qui ne sont pas encore terminées.
* Une tendance à imposer sa présence, à faire irruption dans les conversations ou les jeux. Une difficulté à attendre son tour.
* Un caractère imprévisible et changeant.
* Des sautes d'humeur fréquentes.

Autre symptôme

* L’enfant peut être très bruyant, antisocial, voire agressif, ce qui peut générer de l’isolement.


Citation :
Pour un parent, comment différencier un enfant agité d’un enfant hyperactif ?

En regardant les symptômes du TDAH, bien des parents vont reconnaître leur enfant. C’est tout à fait normal! En fait, c’est une question d’intensité. Les symptômes deviennent problématiques à partir du moment où l’effet sur la qualité de vie de l’enfant est majeur. Aussi, si la moindre petite attente avec l’enfant devient angoissante pour le parent, à la caisse du supermarché ou au restaurant par exemple, ça peut être un signe. Chez l’enfant hyperactif, c’est plus fort que lui, il manque de contrôle sur son attention.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psymunich.forumactif.org
 

Qu'est ce que l'hyperactivité ? Quels en sont les symptômes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui est véritablement Dieu??? Et quels sont ses plans
» symptomes de la myelopathie cervicale
» Qui sont les Djama’atou tabligh ?
» Les juifs orthodoxes sont perdus
» Les inscriptions au concours 2013 sont ouvertes!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une psychologue française à Munich ::  :: -